Fermetures  Annulations

Félicitations aux finissants
Actualités

Le Collège Louis-Riel accueille « Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui »


Les guides de l’exposition Anne Frank, une histoire d'aujourd'hui au Collège Louis-Riel.
Le 27 novembre, l’exposition sera ouverte au public de 19 h à 21 h.

Une exposition qui invite à des réflexions approfondies

L’exposition itinérante Anne Frank, une histoire approfondie voyage depuis plusieurs années à travers le monde. Elle s’est arrêtée pour la première fois dans un établissement scolaire francophone du Manitoba. Du 12 novembre au 7 décembre, les élèves de la DSFM et les membres de la communauté sont invités à la visiter au Collège Louis-Riel, à Winnipeg.

Quand Rosanne Laurencelle, enseignante au Collège Louis-Riel, a entendu parler de ce projet, elle a tout de suite pensé à ses élèves. « Julie Couture, la responsable du projet d’exposition itinérante,cherchait une école dans notre Division scolaire. J’ai approché les élèves du Baccalauréat International pour savoir s’ils étaient intéressés par le projet dans le cadre de la section Créativité, action, service du programme. »

Des élèves volontaires pour présenter l'exposition 

Clèche Kokolo, en 12e année, n’a pas hésité. Elle a suivi une formation pour devenir guide de l’exposition. « On essaye d’éduquer le public sur l’histoire d’Anne Frank. Le fait que ce soit une adolescente permet aux élèves de créer un lien et de mieux comprendre sa perspective à travers son journal, que son père Otto a publié après sa mort. On aborde aussi les effets de l’Holocauste et de la Seconde Guerre mondiale, et la situation actuelle. »

En savoir plus sur l’histoire d’Anne Frank a conforté Clèche Kokolo dans son engagement. « Le fait que des gens soient tués à cause de leur religion me touche et me motive à continuer à œuvrer pour le club de justice sociale. « Je pense qu’il est important de réaliser et de comprendre le pouvoir que l’éducation a sur la société, et l’importance de donner les bonnes informations en salle de classe. Aujourd’hui, on a l’avantage de l’internet. Sion cherche les sources, si on recherche dans des livres, on peut faire la part du vrai et du faux et éviter les stéréotypes. »

Gabrielle Leung, en 12e année, est aussi guide de l’exposition. « J’ai été touchée par le fait qu’Anne Frank soit une jeune fille plus jeune que moi quand elle est morte. C’est difficile de voir les individus au-delà des statistiques, mais avec son exemple, on a une personne en particulier. On apprend beaucoup sur la guerre en histoire. Cette exposition est une autre façon d’aborder le sujet, à travers une adolescente qui aurait pu être notre camarade de classe. C’était une victime innocente. »

Un détail de la vie d’Anne Frank a marqué Ibrahim Bezzahou,en 12e année. « Ils sont allés se réfugier en Hollande, puis ont fini par de voir se cacher dans l’annexe d’une maison. Quand ils ont été découverts, Anne sentait une certaine joie, parce que c’était la première fois depuis des années qu’elle voyait le soleil. Elle avait un espoir. »

"Anne Frank, une histoire d'aujourd'hui"

Face au contexte géopolitique actuel, Ibrahim Bezzahou reste optimiste. « Si on compare avec ce qui s’est passé dans les années 1940, je pense qu’on a fait beaucoup de progrès. Des personnes comme Martin Luther Kingou des organismes comme l’ONU se sont battus et se battent encore pour le respect des droits de la personne. Cependant, je ne suis pas rassuré quand je vois ce qu'il se passe aux États-Unis en ce moment, avec Trump et la communauté musulmane. »

Un fait en particulier a affecté Iona Taylor, en 11e année.« Anne Frank aurait pu survivre. Elle est partie dans le dernier train en direction d’Auschwitz, et elle est morte quelques mois avant la libération du camp. Aujourd’hui, on compare beaucoup ce qui s’est passé avec Hitler et ce qu'il se passe aux États-Unis. Le début de l’exposition montre l’ascension au pouvoir d’Hitler, la manière dont il a progressivement étendu son influence et manipulé la population. On voit encore aujourd’hui comment le désespoir pousse les gens à prendre des décisions extrêmes. »

 

 

 


« Toutes les actualités